JE NE SUIS PAS À L’AISE DEVANT LA CAMÉRA MAIS J’AI UN PROJET VIDEO, QUE FAIRE ?

Il y a peu d’individus qui se sentent parfaitement à l’aise avec leur image. Si les photographies permettent de capturer l’instant T où nous estimons être le plus photogénique à nos propres yeux, si nous pouvons choisir LA photo digne d’être postée sur les réseaux sociaux, cela est beaucoup plus difficile avec la vidéo.

Et pire encore, comment être à l’aise en entendant notre propre voix ? Moi-même je ne supporte pas de m’entendre parler, et ai souvent changé de pièce lorsque je montrais à mon entourage une vidéo dont la voix-off était la mienne.

Beaucoup d’entrepreneurs n’osent pas se lancer dans un projet vidéo car ils ne sont pas à l’aise avec l’idée de passer à l’écran, d’être interviewés. C’est d’ailleurs l’un des freins que j’ai rencontrés souvent lors de sessions de prospections ou même de briefs clients.

« Ah non non non désolé je ne passe pas bien du tout à l’image. »

« Je ne sais pas parler devant une caméra. »

« Je ne suis pas photogénique. »

« Je vais bafouiller… »

Autant de phrases d’autodépréciation entendues qui ferment la porte à une opportunité de communication non négligeable.

Ce que j’explique aux gens timides qui sont tout de même tentés par la communication vidéo, c’est que nous sommes toujours plus critiques avec nous-mêmes que ne le sont les personnes extérieures qui nous verront en vidéo. Renversez la situation, lorsque vous voyez quelqu’un à l’écran, vous n’êtes pas aussi dépréciatif que lorsque vous vous voyez vous-mêmes.

Réussir à mettre à l’aise une personne timide est un challenge que j’aime beaucoup relever dans  mon travail de vidéaste. J’aime montrer que cette grosse bête de caméra n’est pas là pour nous juger, ni pour appuyer sur ce que nous n’aimons pas chez nous, mais au contraire pour nous mettre en valeur. Ma mission est de montrer la meilleure version de vous-même par le biais de l’image. La caméra et le micro ne sont que des outils.

J’essaie toujours de faire en sorte que l’interview se déroule comme une conversation entre l’interviewé et moi, ce qui rend beaucoup plus simple le processus. Les interviews trop écrites ne laissent pas beaucoup de place à la spontanéité qui créé la magie d’une réalisation audiovisuelle, et cela, même pour une vidéo très corporate. Je pose les questions nécessaires de manière naturelle, comme si nous étions autour d’un café. De nature curieuse, j’aime apprendre sur tous les sujets, et vous interviewer me permet également de m’enrichir de connaissances nouvelles.

Lorsque vous êtes interviewé pour parler de votre activité, gardez en tête que les clients que vous voulez fidéliser ou les futurs clients que vous voulez atteindre veulent voir votre savoir-faire, et votre passion pour ce que vous faites. Et c’est en général ce que l’on retient le plus d’une interview.

En rendant naturelle l’étape de l’interview, je fais en sorte d’extraire l’essence de votre message pour créer une communication percutante et faire de ce projet une expérience sympathique pour vous.

Une réflexion au sujet de « JE NE SUIS PAS À L’AISE DEVANT LA CAMÉRA MAIS J’AI UN PROJET VIDEO, QUE FAIRE ? »

Les commentaires sont fermés.